Le vide, le COME-BACK (3)

Vide ok, rien faire OK, larver, OK. Mais n’oublions pas que les autres existent

Larvons avec élégance. Quelques règles :

  • Rester présentable (si on larve et qu’en plus on s’habille en sac poubelle, on va vraiment finir par croire qu’on est une sous-merde)
  • Eviter d’étaler sa lourdeur sur les autres
  • Focus sur la légèreté
  • Bon larvage !

Ce contenu a été publié dans Etats d'esprit, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

23 réponses à Le vide, le COME-BACK (3)

  1. S dit :

    C’est toujours aussi percutant! j’adore, merci du fond du coeur d’une autre larve 😉

  2. Philippe dit :

    comme tu racontes bien les choses de la vie…. même si l’on ne partage pas tous la vie de Mélanie, on se reconnait toujours dans l’un ou l’autre détail… (PS: une petite faute dans le 4ème dessin du premier strip : « Aller(z) je travaille »^^ que tu écris bien dans d’autres cases…

  3. S. dit :

    Oui il y a d’autres « larves » 😉 Mais pourquoi culpabiliser? Chacun vit sa vie comme il veut et peut. Bon par contre quand le vide est douloureux, dur dur.

  4. Mylou dit :

    C’est exactement ça, merci!!! Une autre larve (aussi).

  5. Poline Potin dit :

    Je n’ai qu’un mot à dire: « magnifique » ! Allez un deuxième mot: « époustouflant! »
    En plus c’est une jolie poupée Émilie t’es vraiment une grande dame et une très grande artiste. Waouh

  6. amelie dit :

    MDRRRRRR j’adore le moins de 18 tu me donnes de l’inspi.
    tu m’as fait du bien encore grâce à tes BD
    S’il te plaiiiiiitttttttt n’arrête pas c’est trop bonnnnnnnnnn!!!
    ENCORE

    • Mélanie dit :

      Hahaha oui il y a peut être des enfants qui lisent le blog qui sait ?!
      Merci ma Amélie bien sûr que je vais continuer je peux plus vivre sans faire de BDs ! 🙂 🙂 🙂

  7. Vanessa dit :

    Un bon petit shoot de BDs sur le vide, c’est presque aussi bon qu’un shoot de bouffe ! Ah ça fait du bien ! Merci 🙂

  8. lisa dit :

    Emilie que je viens de découvrir sur youtube, tu m’as fait beaucoup rire dans cette bd, vraiment MERCI, moi qui larve pas mal et fais de mon mieux pour ne pas culpabiliser et en profiter, je me suis reconnue dans beaucoup de tes exemples, et ça fait tellement du bien de pouvoir rire sur soi-même, alors vraiment…je dis, à consommer sans modération!! surtout continue comme ça! 🙂

  9. Sarah dit :

    C’est carrément génial , j’adore !
    J’aime aussi beaucoup les lunettes de ta psy !! (j’ai fait les groupes aussi)

    Et merci car tu m’as ouvert les yeux car si tu arrives de temps en temps à remplir ta vie, chez moi c’est nada, rien,…ou peut-être 30 secondes d’exaltation devant la beauté de la nature. Bref tu m’as rappelé que c’est ça qui cloche; merci encore et, maintenant, bien je crois que j’ai du pain sur la planche

    PS. Si j’osais je dirais une BD sur comment tu as vu la boulimie te quitter ? (je sais c’est une envie personnelle de ma part mais s’en sortir c’est tellement quelque chose qui me paraît surréaliste )

    Encore bravo pour ce que tu fais et pour moi tu as beaucoup beaucoup de talents

  10. Margaux dit :

    Salut Emilie, j’ai découvert ton blog hier et je trouve vraiment trop cool ce que tu fais ! Déjà c’est marrant j’ai presque le même parcours donc je me reconnais carrément, mais en plus c’est super drôle, bien construit, ça fait réfléchir et ça déculpabilise trop ça fait trop du bien. J’hésite limite à filer le lien à ma mère pour qu’elle comprenne ma vie ahah.

    Il y a juste un truc dans ce strip qui me rend un peu confuse, et je me demandais ce que tu en penses :

    J’ai l’impression que tu considères qu’il est de ta responsabilité de divertir les autres même quand tu n’as pas l’énergie de faire quoi que ce soit pour toi-même, que ça fait de toi une égoïste si tu ne penses pas d’abord à comment se sentent ceux qui vivent avec toi (comme ton copain). Est-ce que tu ne t’en demandes pas trop ? Je ne suis pas sûre que tu « doives » jamais de l’attention ou de la distraction à quelqu’un, surtout quand tu traverses un passage à vide et que l’autre s’en sort mieux à ce moment là.

    Et pareil, tu as l’air de penser que confier tes angoisses à tes proches serait un geste égoïste, on a l’impression que tu as honte de pas toujours être à fond les ballons, que te plaindre ça ferait de toi un boulet pour ton entourage et qu’il faut donc mieux que tu gardes tes inquiétudes pour toi.

    Alors que, si même quand tu as envie de végéter tu t’inquiètes de savoir si ton entourage ne se sent pas délaissé, il me semble que c’est légitime de ta part d’espérer d’eux qu’ils soient aussi disponibles quand tu vas pas fort ! J’espère qu’il y a des gens auprès desquels tu peux étaler ta lourdeur tranquille et qui t’aident à te sentir mieux sans te faire culpabiliser.

    Voilà déso pour la note un peu longue, j’ai l’air de juger ton copain mais en vrai j’espère juste que tu penses aussi à toi d’abord, et encore merci pour ce blog !

    • Mélanie dit :

      Coucou Margaux, c’est vrai qu’on peut se poser ce genre de questions en lisant ma petite BD ! Voici ma réponse (incomplète pour l’instant, je te dis ce qui me vient maintenant j’éditerai ma réponse quand j’aurai la suite 😉 )

      J’ai zéro énergie lors des passages à vide et je ne m’impose rien. Je larve à loisir, c’est mon confort d’abord. Je ne ferais pas ce que je fais à mon copain dans ce strip si je n’en avais VRAIMENT pas envie. Là je l’ai fait car j’avais un semblant d’élan, une flamme minuscule et j’ai voulu l’entretenir. L’idée que je voulais faire passer c’est de chercher la légèreté et la vie quand on a le « vide » (qui est une phase de non-vie, littéralement y’a rien qui se passe en soi), et c’est l’interaction avec les autres qui me redonne du rose au joue. Donc autant ne pas plomber l’autre sinon je tue la vie autour de moi.

  11. Coralie Fouriau dit :

    Sympa tes BDs. Je m’y retrouve un peu. Toutefois, je vois le vide plus comme un cœur qui saigne avec tout juste quelques gouttes à l’intérieur. Je ressens ça le soir pendant que mon cerveau ne cesse de cogiter. D’ailleurs il me tape sur le système celui-là. ‘-_-
    Jusqu’à présent, j’arrivais à cacher ça. Mais depuis un moment mes émotions font yoyo. Un jour je vais être impassible, un autre assez joyeuse et parfois je larve comme tu le fais. Je n’ai envie de rien, le cœur saigne encore et ce que j’aime faire en temps normal ne m’apporte plus aucun plaisir.
    J’ai des désirs contradictoires, étant Gémeaux ça n’aide pas du tout. Décidément la double-personnalité est bien présente chez ceux-ci. Ce qui fait que je stagne, du coup vide. Depuis mon opération, c’est pire. Je pète des câbles et je culpabilise de ne pas avoir su me contrôler. Sur Internet j’essaie d’être la plus agréable possible mais il m’est de plus en plus difficile de cacher ce que je suis. Alors j’évite de répondre à certaines personnes mais c’est plus fort que moi. Si elles étaient devant moi, c’est sûr que je péterais un câble devant elles au point d’en avoir de gros problèmes parce que quand je suis en colère je n’ai absolument pas peur. Peu importe la personne qui est devant moi, qu’elle soit un homme ou une femme avec une tête de plus que moi. J’ai l’impression qu’on a réveillé le démon qui sommeillait en moi et j’ai parfois du mal à le retenir. J’ai canalisé ma haine depuis toute petite mais là, ça commence à déborder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *