Aristote ou Nabilla ?

J’aimerais bien pouvoir dire que j’aime faire que des trucs « intelligents », « constructifs », « productifs », etc… Mais c’est pas vrai. J’adore passer des heures à faire des trucs « débiles ».

aristoteounabilla_page1

aristoteounabilla_page2

aristoteounabilla_page3

aristoteounabilla_page4

aristoteounabilla_page5

aristoteounabilla_page6

aristoteounabilla_page7

aristoteounabilla_page8

aristoteounabilla_page9

aristoteounabilla_page10

aristoteounabilla_page11

aristoteounabilla_page12

aristoteounabilla_page13

aristoteounabilla_page14

aristoteounabilla_page15

aristoteounabilla_page16

 

Les vidéos dont je parle dans la BD :

David et Julie (j’adore ce qu’ils font ! Attention à ne pas pervertir leurs conseils comme je peux le faire dans ma tête 😉 )

 

Jean-Jacques Crèvecoeur et Lilou Mace :

Ce contenu a été publié dans Etats d'esprit, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Aristote ou Nabilla ?

  1. Julie dit :

    Hello c’est Julie ^^

    Comme d’habitude, je trouve super intéressant tes BD!
    Et j’en profite pour « rétablir la vérité » lol, je regarde aussi des émissions jugées « inutiles », « stupides », etc. Je ne mets pas ça en avant parce que je ne sais pas si c’est rendre service d’en parler vu que je ne sais pas trop quoi penser de tout ça pour l’instant et que je n’ai pas les réponses pour moi-même… Mais je me rends compte que du coup je renvois peut-être une image trop « parfaite » qui ne reflète pas la réalité et ce n’est pas ce que je veux non plus.

    Dans mon expérience en tout cas, je regarde des vidéos Youtube, de télé-réalité, etc jugées « pas intelligentes » et voilà je partage ça simplement pour ne pas laisser croire une fausse image de moi. C’est pas quelque chose dont je suis fière et je ne souhaite pas en avoir honte non plus, parce que il y a quelque chose de plaisant et de léger pour moi là-dedans. ça me plaît. Et même si dans la vidéo, je dis de faire la différence entre « divertissement » et « nourriture », je ne l’ai pas dit mais je pense que c’est bon d’avoir les deux en fait. Se divertir qui s’accompagne d’une forme de légèreté, de « je me fais plaisir » et se nourrir qui s’accompagne d’une forme de rigueur, de « je désire créer ce qui me touche ».

    En tout cas, en ce moment, je passe au moins une heure par jour à écrire mon livre et il y a au moins une émission « légère » que je regarde chaque jour… et avec moi-même je suis en paix dans ce système-là.

    En tout cas, merci, tes BD parlent à pleins de gens, à moi aussi et continue!!!!!! 🙂

    • Mélanie dit :

      Merci pour ce partage Julie, ça me donne des repères et ça alimente ma réflexion !
      J’ai vraiment hâte de lire ton livre, j’ai adoré les quelques textes, vidéos, et interventions que j’ai vues de toi ! Perso je voudrais voir plus de Julie sur la toile 😉

  2. Laure dit :

    Hello Mélanie !

    On a tous besoin de prendre l’air et de se faire plaisir ! Et se faire plaisir c’est aussi se nourrir (pour rebondir sur le post de Julie ;-)) même si c’est quelque chose qui ne semble pas constructif à ta bonne conscience. Les solutions à nos problèmes, la créativité émergent souvent dans ces moments de pause et de repos.

    Si ça peut t’aider tu peux aussi te prévoir des moments juste pour faire ce dont tu as envie, tu sauras que ces moments seront réservés à ton bien être et à ta respiration du jour/semaine. Peut être cela t’évitera de culpabiliser ou de te juger et aussi de te dire que tu procrastines trop puisque ces moments seront réservés à toi et que pour toi !

    Bref merci encore pour cette bd, ce sont des choses qui nous parlent tous (oui oui même si les gens n’en parlent pas et ont parfois l’air de tout gérer parfaitement bien ! C’est difficile de montrer ses difficultés) et c’est génial d’oser les partager 🙂

    • Mélanie dit :

      La procrastination c’est pas tellement un problème d’actualité pour moi. En fait le gros souci c’était cet auto-jugement quand je me mettais à faire certaines activités (ici, mater la téléréalité)

      Quant à ton idée de prévoir des moments pour juste ce dont j’ai envie : pour moi toute la journée et tous les jours devraient être consacrés à faire ce dont on a envie (bien sûr, y’a toujours des petits trucs qui sont moins cool à faire dans une journée). je veux dire, j’ai du mal à compartimenter ! Genre je sais pas faire, le « de telle heure à telle heure je travaille et de telle heure à telle heure je peux respirer ». Non ! Je ne sais pas retenir ma respiration ! Et puis tu me connais, les plannings et moi 😉

      Tout à l’heure je vais aller « travailler » pour une intervention dessin, c’est un job, mais c’est du bien-être aussi car je sais que quand je tire le portrait des gens je suis dans un état sympa. Je me dis pas  » de 10h à 19H je travaille et en rentrant je pourrais enfin me détendre ! » parce que la détente elle est justement de 10h à 19H (et je suis payée pour ça en plus.) 🙂

      • Laure dit :

        Et bien ça c’est juste génial en fait !
        S’amuser au travail ça devrait être la base 🙂 (bon comme tu dis y a toujours des petits trucs chiants mais c’est pas grave si on aime ce qu’on fait !)

        Là je parlais plus de moment où tu t’autorises des choses où ton auto-jugement n’a pas le droit de cité 🙂 Pour les emplois du temps, oui d’accord avec toi, je me doute bien que tu fonctionnes plus au ressenti du moment (et c’est très bien comme ça si ça te convient !), c’était juste une idée pour voir si ça passait mieux dans un cadre (un cadre où tu as le droit de tout sans jugement :-D).

        Autrement heureusement que l’on fait pas toujours des choses « sérieuses » qu’est ce qu’on se ferait ch…
        Un beau we à toi 🙂

        • Mélanie dit :

          C’était pas con ce que tu m’avais dit ! J’avais pas bien compris ce que tu voulais dire. Maintenant je vois mieux.
          En fait je me suis rendue compte qu’il était plus facile de se laisser aller à ce genre d’activité, sans s’auto-juger, quand ça suivait d’autres sortes d’activités, plaisantes et constructives, mais qui demandent plus de rigueur et de discipline. (par exemple, pour moi dessiner pour ce blog, c’est important, je sens que c’est constructif, mais j’ai besoin de me discipliner pour le faire régulièrement ! Quand je l’ai fait je suis très contente de moi, ça m’a plu, et je suis plus apte à me laisser aller à des activités légères, sans me critiquer).

  3. Isabelle dit :

    Hey coucou !

    Je lis Proust et je ne rate pas un épisode de Plus belle la vie (la collec, je me la repasse, et j’ai chopé un lien pour regarder les nouveaux épisodes en avance hinhinhin trop contente).
    Je n’ai aucun complexe.
    Ex « comme toi », capétienne quasi agrégée de lettres, oui oui, Proust cotoie Biba dans ma bibliothèque. J’ai complexé pendant 30 ans et depuis 6 ans je m’accorde tout ce qui me fait plaisir. J’ai 36 ans. Une renaissance.
    Et mon péché mignon à moi, outre Isabelle Padovani dont on a déjà causé (j’assiste à sa conférence ce week end à Paris trop top !! et elle adore la Belle et ses Princes pour info, true story ), c’est les vidéos de maquillage sur youtube et les hauls fringues et achats qui font des bruits de papiers qui se froissent (ASMR). Le kiff, c’est la vie !
    Gros bisous !

    • Mélanie dit :

      « Proust cotoie Biba dans ma bibliothèque » ! Ahaha c’est beau ça ! Merci pour ce commentaire décomplexé et décomplexant aussi (tu sais que je reconnais une petite Poline Potin Touch’ dans ce que tu racontes ? 😉 si tu vois ce que je veux dire)!!!
      J’ai regardé d’autres vidéos de Padovani depuis, elle est effectivement géniale ! Drôle, simple et géniale !

  4. Carole dit :

    Oh me*** y a vraiment une connexion entre nous : j’ai acheté le bouquin de Nabilla (pré-commandé avant sa sortie même) (mais pas encore commencé) (j’ai une sorte de passion pour les autobiographies) ! Bref ! ^^

    Je trouve ça assez fascinant le recul que tu arrives à prendre sur toi-même, sur ta vie, sur ta situation. Et ta façon de retranscrire ça en toute simplicité et de façon super claire dans tes BD. Ça fait du bien de te lire. Tu aides à mettre des mots sur des ressentis. Ton blog en fait c’est une thérapie à lui tout seul ! 🙂

    • Mélanie dit :

      Wtf ! On pense vraiment aux mêmes choses c’est dingue ! Genre je sais pas, transmission télépathiques inter-joggers via l’éther ou un truc comme ça. J’ai aussi une passion pour les autobios ! (et les bios wikipedia aussi, grâce à ça hier j’ai appris que Cyril Hanouna était « Tanguy » jusqu’à ses 30 ans, ce qui m’a beaucoup rassurée). Le livre de Nabilla est vraiment sympa, en fait j’adore son côté  » je suis pas une lumière, je sais, mais j’ai d’autres qualités, j’assume et je fais ce qui me plaît ! ».

      c’est vrai que ça me fait du bien d’écrire ces BDs, ça me « décharge », ça dénoue des trucs ! et si ça fait le même effet pour le lecteur c’est tout bénéf, ça me comble.

  5. Alicia dit :

    Hello, hello

    Encore une fois ta bd est top. J’aime beaucoup ta façon de dessiner ça rend la bd vraiment agréable à lire… et puis très parlante une fois encore.

    Je suis exactement comme toi, enfin du moins je me sens autant tiraillé 😉 Parfois je me demande pourquoi c’est si difficile d’écouter son coeur ? Parce-que quand c’est notre cerveau qui parle là il n’y a pas de soucis on l’entends ! (et souvent il ne nous dit pas que de belles choses)
    Finalement notre cerveau il est relié à : « je dois faire » / « il faut que »… Alors que notre coeur c’est tout l’opposé et plus un truc du style : « j’ai envie de » ! Après tant pis si c’est jugé « ridicule, inutile » par les autres (d’ailleurs je suis certaine que les autres justement font des choses qu’ils jugent eux-mêmes ridicules, on est tous humain après tout mais pour se faire bien voir par la société on dis l’inverse de ce que l’on fais ).

    Je crois que c’est essentiel d’écouter son coeur pour être en harmonie avec soi-même. Bon après le soucis c’est que le coeur on ne l’entends pas toujours (je crois même qui lui arrive de se taire complètement en mode : « je suis crevé, laisse moi récupérer) ! par ex, je peux très bien dans une journée faire des trucs super, dont j’ai vraiment envie (lire, sport, cuisiner, …) mais à 15h GRAND VIDE IMMENSE ! Mon coeur il me parle plus du tout, je m’ennuis et LA c’est le drame ^^ en général je bouffe (histoire de me remplir…. le coeur)
    J’ai pas de recette miracle, et je travail encore fort fort sur moi pour améliorer ça. Après ce que je me dis c’est que « ne rien faire et n’avoir envie de rien » et bien parfois c’est pas si grave ! Qui y a t’il de mal dans le fait de s’ennuyer ? C’est nous qui jugeons cette « inactivité » comme étant négatif … Mais est-ce-que tout ce que l’on fais doit être utile, productif, efficace ? Je ne crois pas ! On est humain !!! 😉 (bon je pars dans un autre débat là encore mais à chaque fois tes bd me font réfléchir… et ça pars souvent loin 😉

    Bon je suis pas très clair j’ai l’impression ! Mais une fois de plus tu m’ouvres des voies de réflexion alors merci Mélanie 😀

    • Mélanie dit :

      Coucou Alicia, tu es carrément claire dans tes propos ! J’ai relu ton commentaire ce matin et ça m’a fait du bien. C’est vrai, ce n’n’est pas grave de s’ennuyer. Moi aussi j’ai ce truc de parfois passer ma journée à faire que ce dont j’ai envie et me retrouver à un moment donné à ressentir ce vide intersidéral de la muerte (le vide est encore une problématique non résolue chez moi et chez bien d’autres, mais je ne désespère pas de pouvoir surmonter ça un jour peut être même dans 10 ans !) .

      • Alicia dit :

        Je suis sure qu’on arrivera à combler ce vide un jour (et tu as raison, quel que soit le temps qu’il faut il ne faut pas désespérer) je pense d’ailleurs que ce « temps de recherche » est essentiel pour « comprendre » et trouver « notre sens de la vie » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *